Morsures de tique, un vrai danger pour la santé

Découvrez les risques, les symptômes, quelle prévention existe et comment se soulager naturellement

Formée spécifiquement à ce sujet, votre naturopathe saura vous accompagner et vous conseiller

La borréliose, autrement nommée maladie de Lyme, est une infection causée par la bactérie borrelia transmise au cours d’une morsure de tique.
Difficile à diagnostiquer, probablement largement sous-estimée, et pourtant c’est une problématique largement répandue et vraiment douloureuse, sur les plans physique, émotionnel, psychologique.
Lire l’article écrit par Marianne Kardasz et publié ici .

Lyme en France

Selon l’InVS (Institut de veille sanitaire) : 54 647 nouveaux cas en 2016

84 pour 100 000 habitants (contre 51 pour 100 000 habitants en 2015)

Une grande disparité selon les régions (Etude régionale 1986-2012): de 0 à 235 cas/100 000 hab.

Maladie émergente selon l’OMS, classée « zoonose prioritaire » par l’InVS.

Surveillance par :

  • Réseau Sentinelles
  • Centre National de Référence des Borrélia (CNR)
  • Institut National de Veille Sanitaire (INVS)
  • Mutualité Sociale Agricole (MSA)

Le nombre de cas est en augmentation en raison de la prolifération des tiques contaminées.

carte lyme france

Une évolution en trois formes (HAS 2018)

´Forme localisée précoce = érythème migrant

´Forme disséminée précoce = symptômes multiples avec ou sans EM

´Forme disséminée tardive = symptômes multiples plus de 6 mois après la morsure

´SPPT = Syndrome persistant polymorphe après une possible morsure de tique

Sans traitement, l’infection évolue vers les formes plus complexes avec de multiples symptômes et peut donner lieu à des atteintes invalidantes et des séquelles irréversibles.

Consultez votre médecin sans tarder

Etat des lieux en France (2018) selon France Lyme

Des tests de diagnostics non fiables

Des directives de soins qui ont évoluées dans le bon sens : recommandations de bonne pratique de la Haute Autorité de Santé

Une politique de prévention à mettre en application

Une reconnaissance médico légale difficilement applicable

Manque de formation des médecins et des équipes médicales

Forme chronique non reconnue

Demande de prise en charge sociale des malades (A.L.D.)